Le cinquantenaire de l’Indépendance sera très animé à l’université

Dans le prolongement des manifestations inhérentes à la clôture de l’année universitaire, le rectorat de l’université de Mostaganem a concocté un programme à caractère culturel afin de donner le ton au lancement des manifestations commémoratives de la fête de l’Indépendance.

C’est ainsi que des artistes, des chercheurs et des hommes de lettres seront appelés, à la veille du 5 Juillet, à donner un aperçu de ce que furent les balbutiements culturels de l’Algérie indépendante. La manifestation, qui se déroulera au niveau de la bibliothèque centrale, au siège de l’ex-ITA et en plein cœur de la ville, permettra à une pléiade d’hommes de culture de porter un regard sans concession sur ce que fut ce premier demi-siècle de l’Algérie libre.

Tour à tour, Abdelkader Bendaâmache, Mohamed Bensalah, Med Bachir Bouyedja, Bouziane Benachour et Hachemi Ameur parleront de la musique populaire, de la production cinématographique et littéraire ainsi que de la peinture durant les 50 dernières années. Les uns et les autres vont égrener des noms et évoquer des œuvres d’artistes ayant animé la scène culturelle nationale par leurs chants, leurs films, leurs livres et leur œuvres picturales.

Cette manifestation sera accompagnée par le vernissage des derniers travaux réalisés par les étudiants du département des Arts plastiques et par les élèves de l’Ecole régionale des beaux-arts. Le choix du lieu de la manifestation n’est pas fortuit ; de par sa position centrale, il facilitera l’accès au public mostaganémois, connu pour ses penchants culturels maintes fois assumés. Il est également prévu la projection d’un film, un récital poétique ainsi qu’une pièce de théâtre et un concert de musique.       

Yacine Alim